Cinéaste, photographe, compositeur, guitariste et chanteur du groupe Mahagonny (rock) depuis plusieurs années, Stéphane Arnoux découvre la magie des synthétiseurs analogiques et des séquenceurs en 2019. A l’occasion du confinement il s’enferme en studio et enregistre son premier album électro solo « Mission », vision musicale d’un road trip astral, une fuite loin d’une planète malade vers l’énergie et la lumière des étoiles. Le second album « Shadows » sonorise des paysages mentaux qu’on peut imaginer depuis les ombres des grandes villes. Ses influences majeures sont Tangerine Dream, Mike Oldfield, The Alan Parsons Project et Nils Frahm.

Mission album.jpeg
Piano in the wind album.jpeg
Shadows ALBUM.jpeg